Qu’est-ce qu’un bon massage ?

120

Un massage ne peut jamais être fait de manière aléatoire. En tant que kinésithérapeute, vous avez développé le sens du toucher. Grâce à lui, vous percevez de nombreuses sensations différentes des tissus sur lesquels vous posez vos mains. Il est important de respecter ces sensations émises par les tissus. C’est pourquoi nous allons vous expliquer dans cet article en quoi consiste un bon massage. Il s’agit des phases du massage, de l’intensité du massage, du rythme du massage et de la durée du massage.

Les phases d’un bon massage

Le bon massage commence lorsque le patient se présente au cabinet en quête d’une aide pour résoudre le problème qui le préoccupe. Par conséquent, nous pouvons diviser les phases d’un bon massage de cette manière.

A lire également : Soins du corps : que faire pour se sentir bien ?

Avant le massage

Vous devez préparer le patient en l’informant de ce que vous allez faire, de l’objectif du massage, de ce qu’il peut ressentir. Il faut lui rappeler qu’il est une partie active du traitement, et donc de son amélioration. Le physiothérapeute doit se préparer et s’adapter à chaque patient afin de proposer un traitement positif.

Début du massage

Le début du message est également un élément qui permet de qualifier d’un massage de bon ou non. Vous devez garder à l’esprit que vous accédez à un corps et à une personne qui ne vous connaît pas. Par conséquent, vous devez donc aborder le patient avec intention, avec respect, avec permission.

A lire aussi : 7 conseils pour booster son amour de soi

Premières minutes du massage

vous effectuez des manœuvres douces, superficielles et plus globales. Il s’agit des oscillations accompagnées de respirations visant à détendre le corps. Par ailleurs, un bon massage comprend des manœuvres d’écoute en fonction du type de patient.

Massage corporel

Pour pratiquer un bon massage, vous devez effectuer un travail plus local. Il faut aussi des manœuvres plus intenses et incisives avec une séquence planifiée ou libre. Un bon massage intègre parfois des manœuvres plus larges et toutes sortes de techniques. On note aussi des approches et des façons de travailler les tissus lorsque cela est nécessaire.

Conclusion finale du massage

La conclusion d’un bon massage s’effectue avec des manœuvres douces, plus globales et arrondies (intégrales). Vous pouvez ajouter des caresses ou frictions superficielles, une écoute, un renvoi et une séparation des mains. Après le massage, si possible, on peut laisser le patient se reposer (en décubitus latéral ou en position fœtale). Cela lui permet de respirer profondément et d’être attentif. Par ailleurs, un bon massage lui permet de prendre conscience des changements qu’il perçoit dans son corps.

La durée d’un bon massage peut être subjective. Cependant, si nous allons effectuer un massage global, il est recommandé que la durée minimale soit de 30 minutes.